Synchro Covoiturage : les trajets partagés

Afin d’étoffer l’offre de covoiturage déjà existante avec l’application mobile régionale « Mov’ici » et l’augmentation des aires de covoiturage le long de la VRU, Grand Chambéry complète l’offre par son propre système de covoiturage innovant.

Créé pour notre territoire, simple, souple, convivial, économique, ce covoiturage de proximité, organisé ou spontané, a tout pour s’installer durablement dans le paysage de la mobilité.

Gilles Garofolin

En complémentarité de l’offre de transport en commun et des autres modes de déplacements, ce covoiturage de proximité expérimental vise à transformer les places disponibles dans les voitures particulières en places de déplacement partagé.

Depuis mai 2018, la phase d’expérimentation a été mise en place sur le secteur du plateau de la Leysse regroupant les communes de Saint-Alban-Leysse, Les Déserts, Saint-Jean d’Arvey, Thoiry et la station de la Féclaz pour tester ce covoiturage spontané auprès des habitants et des skieurs journaliers.

Pour élaborer un service au plus près de leurs besoins, des ateliers d’échanges en amont du projet ont été conduits. Plus de 70 personnes ont été associées à la démarche par des rencontres ou lors de réunions de restitution.

Ce sont ainsi 20 arrêts matérialisés qui ont pris place dans le paysage de ces villages. Le principe est simple, grâce à des panneaux lumineux, le voyageur en recherche de véhicule indique sa destination.

Quand la voiture s’arrête, passager et conducteur peuvent s’identifier mutuellement avec la carte de covoitureur délivrée par Grand Chambéry après avoir signé la charte de bonne conduite.
Pas besoin de réservation ou de prévoir ses déplacements à l’avance, le covoiturage spontané offre une alternative supplémentaire pour l’intermodalité des déplacements.

A ce jour, plus de 200 personnes, de 15 à 88 ans, se sont inscrites sur la plateforme de covoiturage. Un tiers des inscrits habitent les communes de Grand Chambéry, séduit par la souplesse de ce covoiturage pour la pratique de ski de fond. Aux heures de pointes, la prise en charge ne demande que quelques secondes à quelques minutes pour descendre vers les communes de la cluse ou remonter vers les communes du plateau de la Leysse.

Facilité grâce aux panneaux lumineux, peu de temps d’attente, sécurisation de la pose et dépose, appartenance à une communauté de covoitureurs identifiée, font d’ores et déjà de cette expérimentation un succès.

  • 200 personnes inscrites à l'expérimentation sur le plateau de la Leysse
  • 900 trajets effectués en covoiturage chaque mois sur les communes de Saint Jean-Arvey, Thoiry et Les Déserts